Ex-libris et Polaris

Choix littéraire totalement subjectif, la plupart du temps issu d'une irrésistible poussée vers le cercle polaire... et autres sujets beaucoup plus futiles.

02 juin 2010

Café littéraire "con hielo" à Madrid

Salon_du_livre_de_MadridJusqu’au 13 juin, la 69e « Feria del libro » de Madrid fait la part belle à la littérature nordique. Avant Paris l'an prochain (du 18 au 23 mars 2011, Porte de Versailles) le fameux parc du Retiro sert d’écrin aux auteurs scandinaves pendant trois semaines et succombe à la vague nordique.

Dans son édito, le salon qui a ouvert ses portes vendredi dernier annonce la couleur. A Madrid, la mode n’a jamais été un gros mot. « Le Salon du livre de Madrid ne pouvait pas rester étranger au boom du roman écrit par des auteurs nordiques, à commencer par la frénésie qui a accompagné Stieg Larsson et sa trilogie Millenium. Durant les dernières éditions de la ‘‘ Feria del Libro ’’ de Madrid, et tout spécialement l’an passé, on a assisté à une vente importante de livres écrits par des auteurs nordiques, ainsi, le comité d’organisation a décidé de dédier sa 69ª édition à la littérature du Danemark, de Finlande, d’Islande, de Norvège et de Suède. » Le catalogue de la librairie nordique espagnole offre une belle base de données (téléchargeable ici).

Vingt-cinq auteurs scandinaves sont ainsi annoncés : Sara Blædel, Peter Wessel, Rakel Helmsdal, Hanne Bartholin et Pia Tafdrup côté danois ; Kjell Westö, Otso Kautto, Risto Isomäki et Kari Hotakainen côté finlandais ; Nikolaj Frobenius, Tomas Espedal, Dag Solstad, Stian Hole, Erik Fosnes Hansen et Jostein Gaarder pour la Norvège; Camilla Läckberg, Arne Dahl, Lisa Marklund, Kjell Eriksson, Johan Theorin, Tom Kallen, Kalle Güettler et Åsa Larsson côté suédois. Les Islandais Árni Thórarinsson et Áslaug Jónsdóttir sont également du voyage.

De nombreuses conférences sont programmées, entrecoupées de discussions avec les auteurs. Le champ est très large : on explore la sensibilité amoureuse d’Ola Hansson… et les moindres replis du livre. Ce mercredi midi, par exemple, la Fondation du cercle des lecteurs espagnols mise sur un titre convaincant : « Pays nordiques : les bibliothèques du futur », avec une discussion animée par Maija Berndtson, directrice la nouvelle bibliothèque d’Helsinki, Helena Ahlin, bibliothécaire à l’Institut suédois du livre pour enfants et Jens Thorhauge, directeur général de l’Agence danoise pour les bibliothèques. Les enfants ont même leurs lectures nordiques sous ce titre évocateur : « Des histoires jusqu’au glaçon ».

Sous le pavillon madrilène, le roman noir a sa propre exposition. Intitulée « Elémentaire, cher Salender », elle détricote le polar suédois en remontant le fil jusqu’à Maj Sjöwall et Per Wahlöö. L’Islandais Arnaldur Indridasson, Le Norvégien Jo Nesbø, le Danois Leif Davidsen y la Finlandaise Leena Lehtolainen ont également voix au chapitre.

Le long rendez-vous espagnol enregistre chaque année plus de deux millions de visiteurs… avec, en 2010, la perspective d’ « Un succès en série qui vient du froid », pour reprendre un titre du quotidien El País. Et l’entrée très remarquée, cette année, des ventes de contenus numériques.


> Ici le reportage sur la TVE /

> Ici le site officiel du salon /

   


Commentaires

Poster un commentaire