Ex-libris et Polaris

Choix littéraire totalement subjectif, la plupart du temps issu d'une irrésistible poussée vers le cercle polaire... et autres sujets beaucoup plus futiles.

21 juin 2012

Le Seuil annonce l’intégrale Wallander en 3.840 pages

Parmi les grands rendez-vous de la rentrée littéraire 2012, au rayon de la littérature scandinave, Le Seuil aura une place de choix en créant l’événement autour d’Henning Mankell en octobre. Copieux menu, le 4 octobre : 3.840 pages dédiées au commissaire suédois Wallander, servies sur un plateau ! La grande maison qui sera octogénaire en 2015, s’apprête en effet à publier une quasi-intégrale Wallander dans sa collection Opus. Les trois volumes reprennent neuf romans d’Henning Mankell avec le commissaire Kurt Wallander,... [Lire la suite]

28 mai 2012

Le camion

Le Camion (« Lastbilen », 1967) de Per Wahlöö, traduit du suédois par Philippe Bouquet. Paru le 2 mai 2012 chez Payot & Rivages (collection Rivages/Noir). 368 pages. 9,65 €. ISBN : 2-7436-2355-1. Après la parution des dix opus du Roman d’un crime de Maj Sjöwall et Per Wahlöö, les éditions Payot & Rivages ont entrepris de publier en poche les romans de l’auteur disparu en 1975 et qui, avec sa compagne, a été l’un des pères fondateurs du polar suédois. La saga de l’inspecteur Martin Beck s’étendit sur dix... [Lire la suite]
01 octobre 2010

Un polar, avec deux glaçons s’il vous plait !

Forts d’une première édition qui avait réuni 3.000 visiteurs à Pau en 2009, ces accros au polar remettent ça. Un aller–retour dans le noir, le festival du polar palois qui inaugure aujourd’hui sa seconde édition, a choisi la Suède comme invitée d’honneur cette année. De ce vendredi 1er au dimanche 3 octobre, l’événement littéraire qui met dix-sept auteurs à l’honneur annonce trois invités suédois et non des moindres : Maj Sjöwall en tête d’affiche, aux côtés de Kjell Eriksson et de Johan Theorin qui étaient mercredi à Paris pour... [Lire la suite]
11 mai 2010

Marketing suédois

L'oiseau de mauvais augure. Un roman au titre prédestiné ? Parue chez Actes Sud la semaine passée (cf booklist de mai), la dernière traduction de Camilla Läckberg en France est accompagnée d'un marketing d’un genre nouveau. Comme si le contenu ne suffisait plus en soi depuis le succès de la trilogie de Stieg Larsson, qui a donné naissance à une collection à part entière, Actes Noirs. Le quatrième épisode des aventures d’Erica Falck ajoute à l’écrit tout ce dont le téléphage a toujours rêvé : la téléréalité appliquée au thriller... [Lire la suite]
29 avril 2010

Sara Stridsberg prend l'Air

Sara Stridsberg figure parmi les 80 auteurs et critiques invités aux 4e Assises internationales du roman (Air), à Lyon, du lundi 24 au dimanche 30 mai 2010. La jeune romancière suédoise qui fut, en France, l’un des phénomènes du domaine étranger de la rentrée littéraire 2009 avec La Faculté des Rèves (Stock, « La Cosmopolite 2009) – roman chroniqué ici – participera à une table ronde sur « La folie à l’œuvre ». Elle aura inévitablement l’occasion de revenir sur sa libre interprétation de la psychologie et de l’univers de... [Lire la suite]
30 octobre 2009

La faculté des rêves

Je me rends compte que j’avais oublié de poster ce détour scandinave (on ne se refait pas) à ne surtout pas manquer en cette rentrée littéraire décidément pétrie de talents féminins. Derrière la couverture rose de la collection Cosmopolite de chez Stock, paradoxe du féminisme poussé à la démesure, rien n’est vraiment de cette couleur avec Sara Stridsberg. Dans « La faculté des rêves », l’auteure suédoise, 37 ans,  réalise un exercice littéraire de haut vol en signant cette biographie de Valérie Solanas, crue, d’une noirceur sans... [Lire la suite]
02 avril 2009

Roseanna

 Devant notre train lancé à vive allure, passent parfois des gares que l’on voit sans vraiment les regarder. A moins que ce ne soit l’inverse, des trains qui tracent et personne dans les gares pour nous crier de nous arrêter. D’autres stations, au contraire, surgissent dans cet incessant défilé – sans crier gare – parce qu’un signal nous happe. Mais le train est déjà loin. Vouloir raccrocher les wagons du temps est impossible. A moins que l’on décide sciemment de retourner d’où l’on vient en s’offrant le luxe de la contemplation... [Lire la suite]