Ex-libris et Polaris

Choix littéraire totalement subjectif, la plupart du temps issu d'une irrésistible poussée vers le cercle polaire... et autres sujets beaucoup plus futiles.

22 juin 2012

Johanna Nilsson, alias Amanda Lind, à Frontignan

FrontignanLe 15e Festival international du roman noir de Frontignan (25 juin au 1er juillet) ose la question qui tue : « Le roman noir sauvera-t-il le monde ? »

Pour répondre à ce thème, tables rondes, conférences et dédicaces mettront aux prises une cinquantaine d’auteurs sur les lieux du crime du Firn. En autres, Fred Vargas sera du voyage. Et parmi les invités étrangers, Johanna Nilsson représentera le polar nordique.

Si ce patronyme ne vous dit pas grand-chose, c’est normal. Cette Suédoise née en 1973 à Uppsala et qui a grandi à Borlänge a signé, depuis 1996, une douzaine de romans (la plupart pour les ados) sous son vrai nom, non publiés en France, avant de lancer sa trilogie sous le pseudonyme d’Amanda Lind, pour ce qui est de la face sombre.

Le public français ne la connaît donc que sous son pseudo, grâce au premier opus d’une trilogie (baptisée « Sthlm rouge » par opposition fictionnelle au réaliste  « Stockholm noir »), L’évangile selon Francy, paru en septembre 2011 chez First éditions.

Lind 1Le résumé ? À trente-cinq ans, mère de deux enfants et accro au travail, Francy a parfois du mal à combiner vie privée et vie professionnelle. Comme beaucoup de femmes. À cette différence que Francy est la reine de la mafia de Stockholm. Ses deux Commandements : tenir d'une main de fer l'empire illégal familial tout en offrant une vie normale à sa progéniture. Pour l'aider dans cette tâche, elle peut compter sur ses disciples : la Petite Marie, son bras droit, une prostituée toxico repentie en mal de maternité ; Jim et Louise, les jumeaux nettoyeurs ; Johansson, un flic ripou ; Kim, transsexuel spécialisé dans les armes de guerre ; Lisa, passionnée de bombes et d'autres substances explosives ainsi que trois jeunes gardes du corps bodybuildés. Mais quand un ennemi anonyme ose s'attaquer à ses positions et s'en prendre aux siens, Francy doit à tout prix découvrir le Judas qui l'a trahie dans son propre camp. Le début d'une guerre sans merci, qui lui réserve de terribles surprises…

Lind2La marque de fabrique de Johanna Nilsson, c’est le mariage du thriller et de l’humour. Tout en se demandant pourquoi ce sont toujours les hommes qui campent les mauvais rôles dans les polars. En somme, Amanda Lind s’est mis en tête de débattre de la parité homme-femme, même dans le crime ! Le tout servi par une improbable galerie de personnages qui séparent en deux mondes ses lecteurs : ceux qui embarquent dans son univers, fascinés par ses traits contemporains ; ceux qui passent leur chemin, jugeant les situations et ces caricatures peu crédibles.

Il n’empêche, l’étudiante qui a commencé à écrire très tôt à l’université, a décroché le Stockholm Reader Prize, en 2006, prix couronnant le meilleur roman se déroulant à Stockholm.

La seconde partie de la trilogie (Le testament de Francy) a paru en Suède en janvier 2011. L’évangile selon Francy, avait été initialement publié en mai 2010 en Suède où l’on attend désormais la fin de la trilogie.

  • Site officiel du Festival international du roman noir de Frontignan : ICI

Photos ©Lars Trangius


Commentaires

Poster un commentaire